Un conte.

21600 pages et 150 livres reposent dans cette bibliothèque. Ils me contemplent tranquillement. Avachis dans mon fauteuil, les yeux à ras de la table, je rêve ; je vois tous les gloutons de la toile qui engloutissent leurs histoires et les affichent sur leurs écrans (si j’accepte leurs cookies bien sûr). Mais bon dieu : défendez-vous, reprenez votre destin en main sans quoi vous finirez tous comme potiches ou objets de déco, témoins d’un temps passé. Sur les étagères des brocanteurs. …

A voir et à lire la suite en suivant ce lien : galerie du 7/21600.

PS : le livret est associé à 2 tableaux sur toile (30×40 cm).

W’

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s