Je suis retourné à la cloche de Gauss avec les nouvelles données, je l’ai serrée à droite et j’ai suivi sa pente jusqu’à plat. Et elle (re)sonne le glas du corona entre le 12 et 24 juin … 2020. 

A La Septième, pour garder les pieds sur terre et ne pas enfler des chevilles, nous avons un bouffon dénommé Béret parce qu’il ne le porte jamais ! Comme tout bon bouffon, il m’a dit sans que je lui demande : -oh, La Septième, le glas du corona va sonner le 18 juin 2020. Je lui réponds : -comment tu fais pour être aussi précis ? – c’est la théorie des concoïns : conjonction des coïncidences, je te l’ai tracée en bleu ? C’est simple, ce sont tous les événements qui ont eu lieu le 18 juin. En plus de l’appel. Je t’ai mis les preuves là. Etonné, je lui lance : – ok, mais c’est trop simpliste pour être entendu par les sérieux, je veux dire les experts, médecins, professeurs que les média interviewent à merci et répètent ensuite à l’envie. Lui, sur un ton ironique : – La Septième, je m’en tape la cloche : mon job c’est le futile pas l’utile.

Après réflexion, comme les savants ne savent pas, autant croire le bouffon et sonner le glas le 18. Au cas où, on se tient prêt : reste à définir l’heure.

Toute satyre est avérée.