Qu’est ce qui a bien pu l’emmener là ? … Usée, dépassée, vandalisée, volée, … ?

Je prends la tête de circonstances instinctivement : cette chaise qui a quitté sa place au bureau ne joue plus son rôle d’assise mais celui d’image de notre monde (im)parfait ! Je l’imagine bien dans un centre d’art avec ce décor comme une œuvre dénonçant nos travers. Je reprends mes esprits et ma route …