Je ne balaie plus devant ma porte, j’entends toujours RasPoutine rouspéter et me voilà planté devant le débat de l’entre-deux (tours).

Pas folichon, un peu ronron, un peu ronchon, ce débat. Une heure et demie plus tard, c’est la prise de tête : débats, des bas, ébats ; je zappe la planète Débat. Je me dis : -quelle chance cette campagne avortée qui nous a privée de débats. Et je plains les masochistes qui en redemandaient, des débats.

Soyons lucides, il est temps de recycler ces débats et de généraliser les ébats : c’est mieux pour la cohésion du corps social et mieux pour les habitants (français) de la planète.

Le débat télé.
Euh … ?
Prise de tête bilatérale (image cérébrale).

A La Septième, nous on a imaginé un débat-ébat où le candidat est au centre entouré de beaucoup de citoyens du hasard (tirés au sort) accompagnées de journalistes, de sages, de scientifiques, d’humoristes et d’un modérateur-ébatteur qui met l’ambiance. Une autre planète. A suivre.